Mis à jour le 10/06/2017 (version 0.6.6.0)

Histoire 

Avant guerre, les huit croiseurs légers de la classe Atlanta étaient destinés à remplacer les croiseurs d’éclairage de la classe Omaha. L’entrée en guerre des USA en 1941 et l’apparition massive du combat aéronaval les destina plus à des missions d’escorte anti-aérienne, soit des convois de ravitaillement, soit des porte-avions en opération. Légèrement blindé mais armé de huit tourelles doubles de 127 mm dual-purpose et de torpilles de 533, l’Atlanta s’apparentait plus à un gros destroyer qu’à un croiseur d’une certaine manière.

L'Atlanta en 1942
L’Atlanta en 1942

C’est dans ce contexte que l’Atlanta fit toute sa carrière en éclairant, patrouillant, escortant sans relâche dans les eaux du Pacifique. Il participera également à des appui-feu contre terre en soutien des marines qui se battaient sur l’île de Guadalcanal. Il terminera tragiquement en étant pris à partie par une importante force japonaise qui attaquera le Task Group américain dans la nuit du 12 au 13 novembre 1942 avec une grande efficacité. Durant la confusion du combat de nuit il recevra même des tirs amis du croiseur lourd USS San Francisco (Classe New-Orleans).

L’Atlanta déplorera la mort de 179 marins et de nombreux blessés. Parmi les tués se trouvait l’Amiral Norman Scott commandant du Task Group 64-2 dont l’Atlanta était, de fait, navire amiral. Après avoir évacué les derniers membres  de son équipage encore en vie, le commandant de l’Atlanta donnera l’ordre de saborder le navire dans la soirée du 13 novembre.

Dans le jeu

Croiseur léger Atlanta
Croiseur léger Atlanta
Généralités

L’Atlanta est un croiseur américain de tier VII mais il reste un croiseur léger plus que tout autre. Sa grande capacité est son armement antiaérien et sa cadence de tir qui en font un escorteur redoutable mais il n’a rien de commun avec n’importe quel autre croiseur du jeu pour de nombreuses raisons dont sa portée de tir très limitée, son faible calibre pour un croiseur et son blindage inexistant. L’Atlanta n’est pas fait pour les grands espaces mais pour jouer entre les îles où il peut trouver un bon couvert.

Points forts
  • Son artillerie antiaérienne phénoménale d’autant que son boost AA est illimité.
  • La cadence de tir de ses 127 mm avec un reload de 5s et le nombre de canons (16 en 8 tourelles double dual purpose). En duel à moins de 6 km cette cadence de tir est redoutablement efficace.
  • Ses torpilles de 533 (2 x 4) ont un potentiel de dégâts supérieur à 16 000. En corps à corps à très courte distance elles présentent un véritable danger pour tout navire ennemi même si la portée de ces torpilles n’est que de 4,5 km.
  • Son radar, couplé avec l’hydro (à la place du boost AA) fait de lui un redoutable chasseur de destroyers.
Points faibles
  •  Sa portée de tir de 11 km de base le rend très vulnérable aux duels contre la majorité des autres croiseurs même si on peut amener cette portée à un peu plus de 13 km grâce aux compétences du commandant.
  • Son blindage inexistant le rend très fragile à n’importe quel type d’obus, il faut donc toujours faire très attention à son placement.
  • La faible vélocité de ses obus (inférieure à 800 m/s) qui obligent plus à arroser une zone en tir à portée maximum qu’à autoriser des tirs de précision.
Rôle(s)
Escorte des cuirassés ou des porte-avions

En présence de CV dans le jeu, l’Atlanta est le navire antiaérien idéal pour apporter un soutien aux BB et CV alliés, en particulier en début de partie qui, bien souvent, ne permettra pas un engagement d’artillerie en raison de sa portée limitée, mais également pour engager tout destroyer qui tentera de s’infiltrer dans les lignes.

Soutien des destroyers

L’Atlanta est, d’une certaine manière, un gros destroyer. Accompagner les destroyers alliés pour les couvrir peut devenir un atout important.

Appui-feu

Dans un environnement avec de nombreuses îles, ce croiseur peut déclencher un feu roulant continu sur n’importe quel type de navire à portée de tir tout en restant dans une relative sécurité.

Equipements
  • Batterie principale mod.1
  • Canons antiaériens mod.2
  • Contrôle avaries mod.1
  • Appareils à gouverner mod.2
Compétences du commandant
  • Maintenance préventive
  • Ultime résistance
  • Surintendant
  • Entrainement avancé au tir
  • Expert en dissimulation

Note 1 : Ces compétences conviennent à l’Atlanta et permettent d’entraîner un commandant de destroyer US.

Note 2 : Les équipements et compétences ne sont que des suggestions et de nombreuses autres combinaisons sont possibles en fonction du gameplay recherché par le joueur. Pour les compétences ce sont celles qui me semblent indispensables si on veut aller jusqu’à la compétence à 5 points sans avoir à redistribuer les points et en les ajoutant au fur et à mesure de l’avancement du commandant.

Conclusion

L’Atlanta est un bon « money maker » mais est loin d’être un croiseur facile à jouer en raison de sa portée de tir limitée et de son gameplay très particulier. Il exige une certaine expérience du jeu.  Le gros avantage de l’Atlanta en tant que navire premium est qu’il permet d’entraîner autant un commandant de destroyer que de croiseur US par le fait que les compétences requises pour ces deux types de navires conviennent à l’Atlanta qui est un peu des deux. D’ailleurs un bon joueur de destroyers US sera probablement plus à l’aise avec ce navire qu’un joueur de croiseurs.

Fiche Wiki Wargaming