Dans World of Warships, une des clés de la victoire est de pouvoir repérer ses ennemis, c’est à dire les « spotter ».

Le repérage des ennemis, tout comme la capacité des ennemis à repérer votre navire, se fait sous certaines conditions qu’il faut connaître afin de s’en servir à son avantage.

 

A) Le spotting classique par ligne de vue

1) Explications

Chaque navire dispose de deux distances auxquelles il sera automatiquement spotté, par un avion ou un navire.

Prenons l’exemple du Des Moines, croiseur US de tier X. Sa distance de spot de base est de 13,9km par mer et 9,9km par air. distance-de-spot-dm

Cela signifie que si un navire s’approche à 13,9 km et dispose d’une ligne de vue dégagée sur nous, il nous repérera pour lui et son équipe entière. Il en est de même si un avion s’approche à 9,9 km. Cependant, un avion passant derrière une montagne où nous nous cachons peut également nous spotter s’il est à 9,9 km, ignorant donc le couvert de la montagne. C’est impossible pour un navire, sauf dans des conditions que nous aborderons par la suite.

shot-16-11-19_13-56-01-0238

L’image ci-contre illustre la mécanique de spot aérien. On y observe clairement que l’avion qui me spotte est derrière la montagne. Il peut pourtant me voir.

2) Malus de furtivité

La valeur de furtivité dont votre navire dispose de base peut être affectée par différents éléments, tous observables dans l’onglet « dissimulation » des caractéristiques de votre navire. Lorsque votre navire tire avec ses batteries principales, secondaires ou antiaériennes, de même que lorsqu’il prend feu, sa détectabilité augmente. Il faut ensuite un délai, après un tir, pour revenir à sa valeur de détection normale. Ce délai va jusqu’à 20 secondes pour un tir de batterie principale.

3) Améliorer sa furtivité

Il est possible dans le jeu d’améliorer sa furtivité par plusieurs biais:

  • Le dernier module « système de dissimulation, mod1 », à partir des navires T8

shot-16-11-19_12-27-19-0233

  • La compétence de commandant « Expert en dissimulation »
  • Les différents camouflages disponibles

Améliorer sa furtivité permet une meilleure flexibilité, une fuite plus simple et une plus grande liberté de placement. Vous avez les cartes dans votre main, tout simplement.

B) Consommables et situations particulières

Les règles de spotting exposées dans la partie précédente peuvent-être outrepassées par certains éléments de gameplay.

1) Les consommables

  • Le radar: ce consommable est présent sur les croiseurs russes et américains de tier VIII et plus, ainsi que sur certains navires premium. Il a une durée limitée n’excédant pas 35 secondes, et une portée relativement courte qui augmente au fil des tiers, pour atteindre 10 km sur le Des Moines et 11,7 km sur le Moskva. Une fois activé, le radar spottera tous les navires présents dans la zone d’activation, même si ils sont cachés derrière une île ou dans une smoke. Sa durée étant limitée, il doit être utilisé au bon moment pour en tirer un kill ou des informations précieuses.
  • L’hydro: le consommable de recherche hydro-acoustique peut être monté sur tous les croiseurs du jeu et les cuirassés allemands de tier VIII+ (lol). Il fonctionne de la même manière que le radar, en ignorant les smokes et barrières naturelles. Seulement, il a une portée bien moindre, compensée par une durée plus longue. De plus, il permet de spotter les torpilles plus loin que la normale.

2) Le proxi-spot

Le proxi-spot désigne la règle présente dans WoWS qui oblige deux navires à se spotter mutuellement si ils se trouvent à moins de deux kilomètres l’un de l’autre. Encore une fois, cette mécanique ignore les îles et les smokes. Si un navire se rapproche de vous à moins de deux kilomètres, peu importe la situation, il sera spotté et il vous spottera. Cette règle du proxi-spot peut être modifiée par l’installation du « système d’acquisition de cibles, mod 1 », un module du même slot que celui de furtivité améliorée.

shot-16-11-19_14-08-21-0564

Son fonctionnement est mal précisé dans le jeu, il convient donc de l’expliquer ici. Ce module augmentera de 50% votre portée de proxi-spot (portée assurée). Clairement, si un destroyer rush votre smoke, vous le spotterez automatiquement à 3 km tandis que lui vous spottera à la distance « réglementaire » de 2 km, s’il n’utilise pas le module.

De plus il augmentera votre portée d’acquisition  des navires ennemis de 20%. Vous remarquerez si vous jouez DD que, souvent, les navires présents à l’autre bout de la carte ont leur symbole flouté sur la minimap, et que vous ne les voyez simplement pas sur votre écran. Cela est dû à la faible « distance d’acquisition » des destroyers. A l’inverse, un cuirassé n’aura aucun mal à observer des navires même à 30 km de lui.

3) Le jeu dans les smokes

Une fois votre navire au sein d’un écran de fumée, vous êtes invisible quoi que vous fassiez. Un tir ou un incendie ne vous révélera jamais. Restez toutefois attentif à de potentielles torpilles dans votre direction, ou de vecteurs de radars à proximité. De plus, il est possible que l’ennemi vous touche dans votre smoke , sans vous voir. En effet, même invisible, vous pouvez être trahi par les traçantes de vos obus, surtout dans un navire à grosse cadence de tir. Rester en mouvement dans sa smoke permet d’éviter les tirs malchanceux!

N.B: La smoke se déploie par bulles, et en la déployant en avançant au dessus de 11 nds vous en sortirez plus vite qu’elle ne se forme. Veillez à ralentir en la lançant pour éviter d’en sortir, et d’être constamment spotté pendant son déploiement.

4) Le « stealth fire » ou tir furtif

Sur certains croiseurs et destroyers, dotés d’une furtivité particulièrement élevée, il est possible de tirer ses batteries principales sans être spotté, ceci malgré une ligne de vue intacte entre vous et un navire ennemi.

Prenons l’exemple du destroyer US de tier IX, l’USS Fletcher. Il dispose d’une portée de tir maximale de 12,9 kmrange-fletcher

Lorsque ses pièces de 127 millimètres font feu, sa distance de détection passe de 5,8 km à 9,6 km comme illustré ci-contre:

shot-16-11-19_15-57-56-0851

Ainsi, si un cuirassé ennemi se trouve à 10 km de vous, vous pouvez lui tirer dessus sans qu’il ne vous voie. Ici, la marge de « stealthfire » disponible est de 3,3 km. Elle varie selon la portée et la discrétion des navires, il suffit de croiser les deux données étudiées ci-dessus pour la connaître.

Notez que la présence d’un avion relativement proche, même si vous ne le voyez pas, peut faire échouer cette technique. Un destroyer non repéré, intercalé entre la cible et vous, peut également vous garder spotté. Il faut donc constamment se replacer pour tirer un maximum parti de cette mécanique.

Maîtriser les différentes mécaniques énoncées dans ce guide ne relève pas simplement de la théorie, il faut vivre les situations en jeu pour s’y habituer et acquérir des réflexes instinctifs. Utilisées à bon escient, les opportunités que permettent les règles de spotting sont des outils décisifs pour amener votre équipe vers la victoire et votre navire en haut du classement!

A la bataille, capitaines!