Mis à jour le 10/06/2017 (Version 0.6.6.0)

Histoire

Le Dunkerque a été le premier d’une classe de bâtiments de ligne français mise en service à la fin des années 1930, la classe Dunkerque. Sa principale caractéristique était de se situer nettement en deçà des limites posées par le traité de Washington de 1922, en termes de déplacement et de calibre de l’artillerie principale des cuirassés.

Remarquable par la disposition de son artillerie principale de 330mm, en deux tourelles quadruples à l’avant, sa vitesse d’environ 30 nœuds et sa silhouette comportant une grande plage avant, il avait été conçu au début des années 1930. C’était la réponse au Panzerschiffe  allemand de classe Deutschland pendant la courte période où l’on a pu croire que la limitation des armements navals conduirait à des limites de déplacement et de calibre draconiennes.

Belle bête hein ?

Malheureusement, sa carrière ne fut pas celle voulue. À Mers el-Kebir, en juillet 1940 il fut gravement endommagé par la Royal Navy, pourtant alliée. Lorsque les Allemands, ayant envahi la zone libre, tentèrent de saisir les navires contrôlés par les autorités de Vichy, il fut sabordé à Toulon le 27 novembre 1942, avec plus d’une centaine d’autres navires, un acte de bravoure qui est encore trop oublié de nos jours …

Dans le jeu

Généralités

Dans World of Warships, le Dunkerque est le premier navire français à avoir été introduit. Il occupe le tier 6, officiellement comme un cuirassé, mais il ressemble bien plus à un Battlecruiser tels les Kongo et Amagi.

En jouant le Dunkerque, oubliez le gameplay lambda des Cuirassés, le Dunkerque est, comme trop peu de navires premiums en jeu, un navire au Gameplay atypique, nouveau, et surtout F.U.N ! Vous ne vous ennuierez pas en le jouant.

Points forts

  • Le cuirassé le plus rapide à son tier (29,5 knots)
  • Un gouvernail rapide à basculer
  • Une balistique tout bonnement parfaite, grâce aux obus rapides (970m/sec)
  • Des HE très violentes (35% de chance d’incendies de base)
  • Un rechargement assez court (28 sec)
  • Tout l’armement principal à l’avant, ce qui implique que vous n’avez pas à exposer votre flanc pour lâcher la sauce !
  • Le blindage de face … AUCUNE AP ne vous percera de face, sauf si son calibre est de 380mm ou plus
  • Des secondaires relativement efficaces de base, sources de quelques bonnes surprises (mais pas pour vos ennemis)
  • Des tourelles principales qui tournent vite

Points faibles

  • Un blindage de flanc assez faible
  • Peu de canons (8)
  • 4 canons par tourelle, ce qui peu gravement nuire à son efficacité en cas de perte de l’une d’entre elles
  • Les dégâts relativement faibles de ses APs, en plus d’une fâcheuse tendance à sur-pénétrer les blindages.
  • Une AA vraiment moyenne pour son tier
  • Vulnérable de face aux calibres >380mm
  • Une discrétion … Ah y en avait une ?
  • Sa place au tier 6, qui implique un matchmaking … Souvent méchant

 

Rôles

Le défenseur:

Le Dunkerque est LE mur par excellence, placez vous dans un « couloir » de manière à ce que vos ennemis arrivent en face de vous, martyrisez les et regardez les s’acharner sur votre proue … En vain.

Si les ennemis sont un tant soit peu intelligents et chargent, passez en marche arrière ! Non ce n’est pas de la couardise, et oui ça fonctionne !

Le rouleau compresseur:

Vous êtes dans un couloir et les ennemis vous font face ? Vous avez des alliés prêts à vous suivre ? Dans ce cas, CHARGEEEEEEEEEEEZ !!! (Bon, pas trop vite non plus).

Du moment que vous gardez les ennemis en face de vous, et que vous n’êtes pas pris dans un feu croisé, c’est gagné, le Dunkerque est une plaie à couler quand il défend, mais quand il charge, il vaut mieux détaler !

Equipements

  • Armement principal mod 1
  • Système de visée mod 1
  • Contrôle des avaries mod 1
  • Appareils à gouverner mod 2

Compétences du capitaine

  • Base de capacité de survie
  • Expert tireur d’élite
  • Surintendant
  • Entrainement avancé au tir ou Contrôle manuel de l’AA
  • Maintenance préventive

Note : Les équipements et compétences ne sont que des suggestions et de nombreuses autres combinaisons sont possibles en fonction du gameplay recherché par le joueur. Pour les compétences ce sont celles qui me semblent indispensables si on veut aller jusqu’à la compétence à 5 points sans avoir à redistribuer les points et en les ajoutant au fur et à mesure de l’avancement du commandant.

Conclusion

Le Dunkerque n’est pas un navire à mettre dans de mauvaises mains, il demande un minimum de connaissance et d’expérience pour révéler tout son potentiel.

Si vous l’utilisez bien, il vous le rendra bien, ce navire est un bon money maker et est relativement peu cher pour le fun qu’il procure, si vous voulez un navire atypique, ne cherchez plus !

Par contre, ne le voyez pas comme un navire « formateur », son gameplay ne correspond à aucun autre navire disponible actuellement (Qui a dit French Touch ?)

Il est unique, il est beau, il est puissant, il est atypique, bref, il est FRANÇAIS !

Portez nos couleurs avec fierté ! On a des navires à couler !

A bientôt en mer, marins d’eau douce !

ship_pfsb506_dunkerque_1940
Fiche Wiki Wargaming

In memoriam

Adrien nous a quitté dans la nuit du 30 au 31 janvier 2017. Il était un joueur sympathique et agréable, puisse la communauté francophone s’en souvenir quand elle se chamaille (trop souvent) pour des futilités … Reposes en paix matelot …

xfll9zeg
Adieux à une étoile …