bougainville-1939-d
Le Bougainville en 1939

Histoire 

Embarquant un équipage de 135 hommes, ce type de navire était spécialement étudié et aménagé comme bâtiment de stations lointaines avec une coque doublée d’un matelas de terre isolante et d’une lame d’air permettant une bonne isolation intérieure tant contre la chaleur que contre le froid. En outre leur tirant d’eau était très faible (4m50) leur permettant de remonter les fleuves.
Leur motorisation consistait en deux moteurs diesels Sulzer ou Burmeister donnant une puissance de 3.200 CV et leur conférant un rayon d’action de 9 000 MN à 10 nds (16 700 km)
L‘armement d’origine se constituait en IIIx1 canons de 138/40 comme artillerie principale (et non 139/40 comme indiqué dans le jeu), IVx1 37 AA et VI mitrailleuses. En cours de guerre, certains d’entre eux intégrés aux FNFL reçurent un complément d’armement par l’ajout de XI canons AA de 20 mm (Dumont d’Urville et La Grandière) mais également la possibilité d’embarquer 40 mines.
En début de guerre cette classe de navire avait un hydravion embarqué rangé dans un hangar démontable. Il n’y avait pas de catapulte, l’appareil était mis à l’eau par une grue.
Le Bougainville sera mis hors de combat le 9 novembre 1940 par son sister-ship Savorgnan de Brazza à Libreville au Gabon. Son commandant refusait de livrer le bâtiment à l’Angleterre et de se rallier au général De Gaulle; il ne fait aucun doute que le souvenir de Mers El Kebir, qui ne datait que de quelques mois, pesait lourd dans la balance et allait amener parfois à des combats fratricides douloureux.

Dans le jeu

bougainville_wows_main

Généralités

Le Bougainville est classé comme croiseur comme tous les tier I du jeu.  Il ne tire que des obus HE à faible vélocité (700m/s) lui donnant un tir en cloche important et demande un choix placement rapide en raison de sa faible vitesse.

Points forts
  • Le plus grand nombre de points de vie de son tier
  • Le plus gros calibre des tiers I (139 mm) après l’Erié américain (152 mm)
  • La bonne pénétration de ses HE selon l’angle d’impact
  • Sa maniabilité, le basculement de la barre de gouvernail est de 3,7s pour un rayon de giration de 350 m permettant d’esquiver quelques tirs.
Points faibles
  • Sa fragilité, il n’a aucune protection
  • Seulement trois canons
  • La faible vélocité de ses obus et le tir en cloche prononcé rend la visée difficile pour un débutant. A l’inverse le tir en cloche important permet de tirer sur un navire passant derrière une île et repéré par un allié .
  • Sa faible vitesse de 19 nds comme le black Swan anglais, la plus faible des tiers I
Rôle(s)
Soutien

Bien utilisé il fait des dégâts relativement conséquents et  est capable d’entamer sérieusement ses opposants.

Equipements
  • Armement principaux mod.1
Compétences du commandant avec (3 points)
  • Alerte de tir en approche (1pt)
  • Ultime résistance (2 pts)

Note : Les équipements et compétences ne sont que des suggestions et de nombreuses autres combinaisons sont possibles en fonction du gameplay recherché par le joueur. Pour les compétences ce sont celles qui me semblent indispensables si on veut aller jusqu’à la compétence à 4 points sans avoir à redistribuer les points en les ajoutant au fur et à mesure de l’avancement du commandant.

Conclusion

C’est en principe un navire qu’on ne joue pas très longtemps vu son tier. Toutefois si pour une raison ou une autre vous souhaitez garder ce navire, vous pouvez à terme augmenter sa cadence et portée de tir  grâce aux compétences du cdt. en plus de l’équipement PCA N°1 Mle 2 (conduite de tir).

le principe de base reste le même que pour n’importe quel navire, combattre à distance moyenne et légèrement anglé …

Astuce : Avec ce navire visez un peu plus haut que la ligne 
de flottaison et vous augmenterez le nombre des citadelles
ship_pfsc101_bougainville
Fiche Wiki
vignettegsavorgnandebrazza-aviso2641-2
Le Savorgnan de Brazza qui coula le Bougainville au Gabon